Pour ceux et celles qui ne l’avaient pas encore compris, la guerre qui se déroule présentement en Ukraine vise essentiellement à l’appauvrissement de la population européenne via les restrictions énergétiques qu’elle lui impose artificiellement. Tant l’UE que la Russie sont complice dans cette mise en scène voulant faire croire à un conflit régional. Le réel objectif, c’est l’établissement du Great Reset de Davos en Europe accompagné de ses restrictions énergétiques (y inclus le chauffage) et de l’éventuel contrôle total du déplacement des populations (contrôle des transports). C’est ce qu’on appel le néo-bolchévisme.

Lire : Le but de la stratégie (((Otan/Russie-Chine))): réaliser le gouvernement mondial communiste à long terme. Cela devait être fait en infiltrant et en rééduquant l’Occident, ainsi qu’une fausse disparition du bloc de l’Est. : https://www.partinationalistechretien.com/?p=332

par Sputnik Afrique

Selon les données des services statistiques nationaux des pays de l’UE recueillies par Sputnik, en août dernier l’Allemagne a regagné le titre de premier importateur de produits russes. Le pays en a importé pour 2,7 milliards d’euros. Il est suivi par l’Italie (2 milliards), les Pays-Bas (1,5 milliard) et la France (1,1 milliard).

Les données d’Eurostat font état d’une croissance de 60,9% des importations de l’UE depuis la Russie pendant les huit premiers mois de 2022, et cela malgré les sanctions. Leur volume s’est établi à 153 milliards d’euros, ce qui fait de la Russie le troisième partenaire principal commercial des Vingt-Sept après la Chine (409,8) et les États-Unis (228,9).

Selon les données des services statistiques nationaux des pays de l’UE recueillies par Sputnik, en août l’Allemagne a regagné le titre de premier importateur de produits russes, après l’avoir perdu en juillet face à l’Italie. Le pays en a importé pour 2,7 milliards d’euros, contre 2 milliards pour l’Italie. Ces deux pays sont suivis par les Pays-Bas (1,5 milliard) et la France (1,1 milliard). Ainsi les importations en France ont augmenté de 25% par rapport à juillet.

Cette croissance est également observée en Lettonie (44%), en Autriche (27%), en Espagne (27%), en Grèce (15%) et en Slovaquie (6%). À l’inverse, la Slovénie ainsi que l’Irlande ont diminué leurs importations (de 60% et 63% respectivement).

Le niveau des exportations

Quant aux exportations vers la Russie en août, la plus forte croissance a été enregistrée par Chypre qui y a envoyé 6,7 fois plus de biens qu’au mois de juillet. La Hongrie a augmenté ses exportations de 23%, la Belgique de 19% et l’Allemagne de 13%. Les livraisons de la Lituanie ont augmenté de 2% pour atteindre un maximum de 292 millions d’euros depuis février. Cependant, la Suède a réduit ses exportations vers la Russie de 40%, l’Irlande et l’Espagne de 39%.

L’Allemagne et l’Italie restent les principaux fournisseurs de marchandises à la Russie : en août les exportations allemandes ont atteint 1,15 milliard d’euros et celles italiennes 462 millions. Au total, selon Eurostat, pendant les huit premiers mois de 2022, les exportations de l’UE vers la Russie ont diminué de 34%.

source : Sputnik Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *