Le plan réservé aux goyim est progressivement annoncé officiellement par l’hyperclasse.

De manière surprenante, cette hyperclasse est dirigée par les juifs.

https://www.breitbart.com/economy/2022/08/10/wef-adviser-yuval-harari-we-just-dont-need-the-vast-majority-of-the-population-in-todays-world/

Yuval Noah Harari, historien, futurologue et conseiller du Forum économique mondial (WEF), a déclaré : « Nous n’avons tout simplement pas besoin de la grande majorité de la population » au début du XXIe siècle, étant donné que les technologies modernes rendent le travail humain « superflu » sur le plan économique et militaire.”

Les remarques de Harari ont été faites dans une interview avec Chris Anderson, le directeur de TED, publiée mardi. Il a estimé que la désillusion contemporaine répandue parmi les « gens ordinaires » était due à la peur d’être « laissé pour compte » dans un avenir dirigé par des « gens intelligents ». Ces craintes sont justifiées, a-t-il ajouté, compte tenu de sa projection selon laquelle les technologies émergentes vont déplacer les besoins économiques vers de nombreuses catégories de travail existantes : « Beaucoup de gens ont le sentiment d’être laissés pour compte et d’être exclus de l’histoire, même si leurs conditions matérielles sont encore relativement bonnes. Au 20e siècle, ce qui était commun à toutes les histoires – libérale, fasciste, communiste – c’est que les grands héros de l’histoire étaient les gens ordinaires, pas nécessairement tous les gens, mais si vous viviez, disons, en Union soviétique dans les années 1930, la vie était très sombre, mais quand vous regardiez les affiches de propagande sur les murs qui dépeignaient l’avenir glorieux, vous y étiez. Vous regardiez les affiches qui montraient des ouvriers sidérurgiques et des agriculteurs dans des poses héroïques, et il était évident que c’était l’avenir. Maintenant, quand les gens regardent les affiches sur les murs, ou écoutent les conférences TED, ils entendent beaucoup de ces grandes idées et de ces grands mots sur l’apprentissage automatique et le génie génétique et la blockchain et la mondialisation, et ils ne sont pas là. Ils ne font plus partie de l’histoire de l’avenir, et je pense que – encore une fois, c’est une hypothèse – si j’essaie de comprendre et de me connecter au profond ressentiment des gens, dans de nombreux endroits dans le monde, une partie de ce qui pourrait se passer là est que les gens réalisent – et ils ont raison de le penser – que, « L’avenir n’a pas besoin de moi. Vous avez tous ces gens intelligents en Californie, à New York et à Pékin, et ils planifient cet avenir incroyable avec l’intelligence artificielle, la bio-ingénierie, la connectivité mondiale et tout le reste, et ils n’ont pas besoin de moi. Peut-être que s’ils sont gentils, ils me jetteront quelques miettes, comme un revenu de base universel« , mais il est bien pire psychologiquement de se sentir inutile que de se sentir exploité.”

Harari a opposé le 20e siècle au 21e tout en prévoyant ce qu’il a dit être la diminution progressive du besoin d’êtres humains du siècle actuel et des économies futures. Il a déclaré : « Si vous revenez au milieu du 20e siècle – et peu importe que vous soyez aux États-Unis avec Roosevelt, ou en Allemagne avec Hitler, ou même en URSS avec Staline – et que vous pensez à construire l’avenir, alors vos matériaux de construction sont ces millions de personnes qui travaillent dur dans les usines, dans les fermes, les soldats. Vous avez besoin d’eux. Sans eux, il n’y a pas d’avenir possible. Maintenant, avançons rapidement jusqu’au début du 21e siècle, lorsque nous n’avons tout simplement plus besoin de la grande majorité de la population« , conclut-il, « parce que l’avenir consiste à développer des technologies de plus en plus sophistiquées, comme l’intelligence artificielle [et] la bio-ingénierie, La plupart des gens n’y contribuent pas, sauf peut-être pour leurs données, et tout ce que les gens font encore qui est utile, ces technologies le rendront de plus en plus superflu et permettront de remplacer les gens.« 

Ce doctrinaire juif de Davos explique froidement que l’hyperclasse a besoin de rétrécir l’épaisseur du troupeau de goyim, d’une façon ou d’une autre, pour éviter une révolution.

C’est le but de l’agenda 2030.

Source : https://dempart.pro/lideologue-juif-de-davos-yuval-noah-harari-declare-que-le-nouvel-ordre-mondial-na-pas-besoin-dune-grande-partie-de-la-population/

”Yuval Harari est né à Kiryat Ata en Israel de parents juifs libanais séfarades ayant des racines en Europe de l’Est… Il est homomsexuel ce qui lui permet selon lui « de remettre en question les idées reçues », et vit avec son mari et manager Itzik Yahav dans le moshav (communauté agricole coopérative) Mesilat Zion près de Jérusalem.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yuval_Noah_Harari

1 commentaire

  1. LeFred dit :

    Tout son argumentaire est totalement fallacieux ! Comme si l’Être-Humain ne se projetait qu’à travers des modèles d’affiches de Propagandes … Cela en dit bien plus long sur son auteur et la pensée juive !.. .
    L’individu se projette à de multiples valeurs incarnées par de multiples « héros » au sens premier du terme ; celui ou celle qui incarne de justes et hautes valeurs morales au profit du bien commun ; cela va du personnage de cinéma au scientifique, du pompier à l’aventurier et que sais-je encore !.. une personne de l’entourage rencontrée dans l’enfance . Etc .. Tout est question de caractères et de Culture.
    À priori, être juif se révèle être un enfermement à la propagande paranoïaque « d’état » !… .. . Pauvre de lui, pauvre d’eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.