Alors qu’un énième regain de violence armée est signalé au sein de la métropole enrichie culturellement,

https://www.journaldemontreal.com/2022/09/13/photos-trois-blesses-dans-trois-fusillades-en-moins-de-2-heures-a-montreal

la woke en chef à la tête de la dite métropole n’y trouve rien à redire mais nous signale qu’après avoir dépensé la totalité de son budget en promotion du lgbtisme au sein de son administration, elle souhaite maintenant hameçonner le gouvernement provincial en plaidant des soi-disant ”événements météo extrêmes” afin de ”shyloker” les contribuables du palier de gouvernement supérieur afin qu’elle puisse enfin s’occuper des responsabilités premières qui sont la base sur laquelle repose une municipalité : l’entretiens des routes et des infrastructures publiques.

https://www.journaldemontreal.com/2022/09/13/les-grandes-villes-reclament-10g-pour-faire-face-a-la-crise-climatique

”Les municipalités plaident qu’elles subissent directement les conséquences des changements climatiques sur leur territoire. Ce sont elles qui doivent gérer les dégâts liés aux inondations, aux précipitations, aux chaleurs extrêmes ou aux cycles de gel-dégel plus intenses, arguent-elles.

Ces événements météo extrêmes mettent à mal les installations de traitement d’eau potable, les canalisations d’eaux usées et le réseau routier local. Et cela ne va aller qu’en s’accélérant dans l’avenir.”

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *