Le nouveau DGEQ Jean-Francois Blanchet se faisant le complice de la dictature du parti unique québécois en refusant, sur la base de critères subjectifs et discriminatoires, l’autorisation officielle du PNC

Source : https://www.lesoleil.com/2023/03/07/democratie-quebecoise-il-y-a-un-danger-de-basculer-f7969005b8a1e5e1e5146c8a10c0736c/

Même au Québec, il ne faut pas tenir la démocratie pour acquise, plaide le nouveau directeur général des élections Jean-François Blanchet, qui n’hésite pas à évoquer de possibles dérives.


Jean-François Blanchet soutient que le Québec n’est pas à l’abri de dérapages comme nous en avons vus aux États-Unis et au Brésil, où des hordes de manifestants ont pris d’assaut des institutions pour protester contre le résultat des élections.

«Je considère qu’on est peut-être sur une fine ligne et qu’il y a un danger de basculer et de vivre la même chose qu’aux États-Unis […] Ces situations devraient inquiéter les citoyens québécois», affirme-t-il au Soleil dans sa première entrevue médiatique depuis son entrée en poste.

Selon M. Blanchet, le désintérêt de la population envers le système démocratique peut avoir des effets pernicieux. «Ça ne prend pas grand-chose pour basculer d’un bord ou de l’autre. Les gens ne réalisent pas à quel point il faut prendre soin de la démocratie», affirme celui qui est à l’emploi d’Élections Québec depuis plus de 33 ans.

«J’ai vu c’est quoi quelqu’un qui se bat pour aller voter.»—  Jean-François Blanchet, directeur général des élections du Québec

Évolution sur les discours haineux

Élections Québec a, pour la première fois de son histoire, refusé l’enregistrement d’un parti en raison de propos haineux tenus par son chef. Le 24 heures rapportait en septembre 2022 que le néonazi Sylvain Marcoux voulait enregistrer le Parti national-chrétien auprès d’Élections Québec.

L’institution s’est basée sur le Code criminel et les chartes des droits et libertés pour refuser l’autorisation de la formation politique.

Selon le 24 heures, Sylvain Marcoux nie l’existence des camps d’extermination et des chambres à gaz dans l’Allemagne nazie, en plus de remettre en question la tuerie à la grande mosquée de Québec.

Sur l’escroquerie ”shoatique” en question lire : https://www.partinationalistechretien.com/?s=holocaust

Il s’agit d’une évolution pour l’institution. Élections Québec indiquait au Soleil en juin qu’elle n’avait pas d’assise légale pour refuser une demande d’un parti sur la base de son programme ou de ses idées.

(((Démocratie québécoise)))

Jean-François Blanchet affirme maintenant qu’en «administrant la loi électorale, on doit aussi s’assurer du respect des autres lois au Québec. On doit s’assurer de ne pas devenir complice d’un groupe qui tient des discours haineux ou racistes».

Lire : DGEQ : Refus de reconnaître officiellement le PNC – Objections et commentaires : https://www.partinationalistechretien.com/?p=1749

Mais Élections Québec pourrait-elle révoquer l’accréditation d’un parti déjà enregistré? «Ce n’est jamais arrivé. Chaque cas de figure est une nouveauté […] Si jamais on est confronté à un cas, nos avocats vont travailler très fort», assure-t-il.

«Contrer la désinformation en donnant de l’information juste»

Les risques pour la démocratie proviennent aussi de la désinformation, un phénomène exacerbé par la pandémie de COVID-19. Le nouveau DGEQ admet d’emblée que son champ d’action est limité.

«On va continuer de contrer la désinformation en donnant de l’information juste, mais on n’interviendra pas s’il y a de la désinformation par rapport à un parti politique en particulier», explique-t-il.

Lors de la dernière élection, l’utilisation de crayons de plomb pour voter a été remise en question par des partisans du Parti conservateur d’Éric Duhaime, craignant que leur X puisse être effacé.

Lire : Le caniche d’opposition de service Duhaime l’avoue bien candidement : son rôle, ”c’est d’être la soupape pour faire sortir le trop plein ! ” : https://www.partinationalistechretien.com/?p=671

Lire : Éric Duhaime est-il un agent de la CIA? La question se pose ! : https://www.partinationalistechretien.com/?p=680

Voir articles sur Duhaime, la ”soupape d’évacuation du trop plein de frustration” : https://www.partinationalistechretien.com/?s=Duhaime+soupape



Jean-François Blanchet se rappelle bien de cet événement qui a obligé Élections Québec à s’adapter.

«On a même dû aller jusqu’à mettre des affiches dans les bureaux de vote, le jour du scrutin pour dire : ‘‘Vous devez voter avec le crayon qui vous est fourni par le scrutateur’’», raconte-t-il.

«Mais je ne pense pas que c’était généralisé de penser qu’on pouvait effacer les bulletins de vote», tempère le DGEQ.

L’ingérence de la Chine lors des dernières élections fédérales fait couler beaucoup d’encre. Élections Québec dit ne pas croire qu’il y a eu de campagne structurée de désinformation visant le processus électoral québécois ou du financement politique illégal provenant de l’étranger lors des dernières élections provinciales. L’institution assure qu’il n’y a eu aucune intrusion dans son réseau ou ses systèmes informatiques.

Lire : Les populations russophones du Donbass libérées par l’armée russe votent massivement en faveur de leur rattachement à la Russie : Le shabbat goy Trudeau parle de « sanctions » : https://www.partinationalistechretien.com/?p=1142

Voir : Sam Bronfman, président du Congrès juif canadien, a financé et dirigé la production d’anthrax pendant la guerre. Hitler l’interdit en 1942, Churchill voulait 500 000 bombes et détruire 6 villes allemandes : Vidéo https://www.partinationalistechretien.com/?p=2513

Le militant d’extrême droite qui voulait lancer son propre parti et être candidat aux dernières élections provinciales dans la circonscription de Drummond–Bois-Francs ne verra jamais son parti voir le jour.

La demande de Sylvain Marcoux de fonder le Parti nationaliste chrétien a finalement été refusée par Élection Québec à la fin de novembre selon le journal 24 Heures

S’il donnait l’accord de fonder ce parti,  le directeur général des élections, Pierre Reid, a expliqué qu’il se « ferait complice d’une infraction au Code criminel et le placerait également en contravention à la Charte des droits et libertés de la personne ». 

Le travail de ce dernier est de garantir le maintien de l’ordre public et le respect de la dignité de la personne humaine. 

En 2022, neuf des dix partis politiques ont eu l’autorisation de se présenter à l’exception de celui de M. Marcoux.

On rappelle que M. Marcoux avait été accusé de harcèlement envers le Dr Horacio Arruda en 2020 en publiant son adresse sur Facebook.

Il s’en était finalement sorti sans dossier criminel et lui a présenté ses excuses

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *